Image de fond

CLINIC ZONES

Annonce


L’INTENSIFICATION DES CORPS

Paris  Les 17 et 18 novembre 2018
Holiday Inn 79 avenue du Maine 75014 Paris
Samedi de  9H à 18H et dimanche de 9H30 à 16H

 

INTERVENANTS:

Michèle Duffau – Marie-France Basquin – Mayette Villard – Françoise Jandrot – Luc Parisel – Xavier Leconte – Marie-Magdeleine Lessana – Rosine Liénard – Anne Marie Ringenbach – Anne-Marie Vanhove – François Dachet – Ninette Succab – Claude Mercier – Jean-Hervé Paquot – Colette Assouly-Piquet – Marie Jardin – Julio Barrera-Oro

 [Pour télécharger le flyer cliquez ici et ici]

 

DATES


17 Nov 2018

18 Nov 2018

Argument


Nous commencerons par un film. Un film italien, sans moyens, sans distribution, sans DVD, juste un moment intense quand il passe dans les festivals.

 

Lacan s’était donné le signifiant en faisant la part trop belle à la structure. Quatre années, voire six, pour remonter la pente de la catastrophe de Bonneval et proposer un mythe pour le vivant. Mais dès la parution de Logique du sens, Lacan déclare qu’il n’y a pas de rapport sexuel, et voilà que les trois possédés qu’il avait tenté de contenir dans leur boîte à malices font leur retour en force et envahissent ses séminaires. Le signe et ses interprétations magiques, la jouissance et son tourbillon sans bord, le corps vivant et ses rites aux dieux obscurs …
Et ce n’est pas tout. Car la biopolitique ne s’arrête pas à la porte du cabinet du psycha­nalyste. « Ce que je cherche, c’est à essayer de montrer comment les rapports de pou­voir peuvent passer matériellement dans l’épaisseur même des corps sans avoir à être relayés par la représentation des sujets. Si le pouvoir atteint le corps, ce n’est pas parce qu’il a d’abord été intériorisé dans la conscience des gens. Il y a un réseau de bio-pou­voir, de somato-pouvoir qui est lui-même un réseau à partir duquel naît la sexualité comme phénomène historique et culturel à l’intérieur duquel à la fois nous nous recon­naissons et nous nous perdons « • déclare Foucault. Ainsi, la biopolitique caractérise une société du contrôle du vivant à l’œuvre depuis le XVlllème siècle qui vise à  » ratio­naliser les problèmes posés à la pratique gouvernementale par les phénomènes pro­pres à un ensemble de vivants constitués en population « ·

La biopolitique peut se comprendre comme un principe politique de mise en ordre de tous les domaines de la vie. l’assujettissement des corps et le contrôle des popula­tions. Elle s’appuie sur une intensification du corps, une problématisation de la santé et de ses conditions de fonctionnement ; il s’agit de nouvelles techniques pour maxi­maliser la vie… Les organismes appartiennent à la puissance publique : on nationa­lise les corps.

Notre vocabulaire a peut-être un temps de retard. Nous parlons de zones de réten­tion, d’hôpital psychiatrique, d’institut médico-pédagogique, de maison de retraite, de prison, pour le migrant, le fou, l’handicapé, le vieux, le délinquant, autant de mons­tres sociaux « nécessitant » des états d’exception. Mais peut-être nous faut-il consi­dérer de plus près ce qui amène Agamben à envisager « le camp », comme ce qui caractérise aujourd’hui, notre société, le camp étant le paradigme même de l’espace politique au moment où la politique devient biopolitique. On assiste à une animalisa­tion progressive de l’homme. Après avoir considéré l’animal comme un objet auquel il a fait subir de multiples sévices, après avoir abusé de lui au-delà des nécessités vitales, le piège se referme sur l’homme lui-même.

Voilà qui amène à d’autres considérations. Il devient impératif, pour le psychanalyste, de saisir à quelles forces obscures il ouvre la porte s’il quitte l’abri du signifiant comme étant l’alpha et l’oméga de sa pratique. Si l’on suit Foucault, « en Occident (au lieu que dans les sociétés dotées d’un art érotique, c’est l’intensification du plai­sir qui tend à désexualiser le corps), c’est cette codification du plaisir par les lois du sexe qui a donné lieu finalement à tout le dispositif de la sexualité. Et celui-ci nous fait croire que nous nous libérons quand nous décodons tout plaisir en terme de sexe enfin découvert. Alors qu’il faut tendre plutôt à une désexualisation, à une économie générale du plaisir qui ne soit pas sexuellement normée « ·

 

Quelques textes :

 

Giorgio Agamben

  • La communauté qui vient, théorie de la singularité quelconque. Paris : Éditions du Seuil, 1990.
  • Moyens sans fins – Notes sur la politique, Paris, Payot Rivages, 1995
  • Homo Sacer 1, le pouvoir souverain et la vie nue, 1995. Paris : Éditions du Seuil, 1997. – État d’exception, Homo Sacer Il, 1, 2003.-Ce qui reste d’Auschwitz, Homo Sacer Ill,1998. Paris :Édi­ tions Payot et Rivage, 2003. Paris : Éditions du Seuil, 2003.

Pierre Dardot et Christian Laval

  • Commun, essai sur la révolution au XX Ie siècle, La découverte, 2014
  • Ce cauchemar qui n’en finit pas. Comment le néolibéralisme défait la démocratie, Paris, La Découverte, 2016.

Camille Lepetit

  • Les Zad,des espaces d’expérience et d’émancipation, Paris, L’unebévue éditeur coll. La menthe à l’eau,2018

Anne Querrien

  • « La propriété narrative », Multitudes n° 41

Michel Foucault

  • Naissance de la biopolitique, Cours au Collège de France 1978-1979, Hautes études Gallimard Seuil.

Starhawk

  • Rêver l’obscur, femmes,  magie et politique, préface Émilie Hache, postface Isabelle Stengers, éditions Cambourakis, collection Sorcières, Paris, 2015.
  • Parcours d’une altermondialiste, De Seattle aux Twin Towers éd. Les empêcheurs de penser en rond, 2004
  • Chroniques altermondialistes : tisser la toile du soulèvement global, éd. Cambourakis, mai 2016

Silvia  Federici

  • Caliban  et  la sorcière,  femmes,  corps,  et  accumulation  primitive,  Marseille Senonevero et Genève-Paris,Entremonde, 2014
  • Point zéro : Propagation de la révolution, salaire ménager, reproduction sociale, combat fémi­niste, éd. IXe, 2012.

Gilles Deleuze & Félix Guattari

  • L’anti-œdipe, et Mille plateaux, capitalisme et schizophrénie, I et Il, Paris, Minuit.
  • Qu’est-ce que la philosophie ? Paris Minuit,

Félix Guattari

  • Qu’est-ce que l’écosophie (textes réunis et présentés par Stéphane Nadaud), Éditions Lignes, 2014

Jacques Lacan

  • « Position de l’inconscient», Écrits, Paris, Seuil, 1966
  • D’une réforme dans son trou février 1969. Pas-tout Lacan, site elp.

Sigmund Freud

  • Pulsions et destins des pulsions
  • Malaise dans la civilisation

Isabelle Stengers

  • Penser avec Whitehead. Une libre et sauvage création de concepts, Paris, Le Seuil, « L’ordre philosophique », 2002.
  • avec Philippe Pignarre, La Sorcellerie capitaliste, Paris, La Découverte, 2005.
  • avec Didier Debaise Gestes spéculatifs, Dijon, Les presses du réel, 2015.

Serge Gutwirth, Isabelle Stengers

  • « Le droit à l’épreuve de la résurgence des commons », Revue juridique de l’environnement, 2016/2, p. 317.

Donna Haraway

  • « Savoirs situés », traduction Denis Petit, in Manifeste cyborg et autres essais
  1. V. Despret, « En finir avec l’innocence. Dialogue avec Isabelle Stengers et Donna Haraway » in
  2. E. Dorlin et E. Rodriguez (eds.), Penser avec Donna Haraway, Paris, Presses Universitaires de France, 2012.
  3. E. Hache (ed.), De l’univers clos au monde infini, Paris, Éditions Dehors, 2014.

Sam Bourcier

  • Homo  lnc.orporated,  Le Triangle et la Licorne qui pète, Paris, éd.Cambourakis, sept. 2017

 

Inscriptions sur place à 9h.

Formation permanente 275€. À titre individuel 100€. Tarif réduit 50€
CLINIC ZONES 212 avenue du Maine, 75014 PARIS – cliniczones@wanadoo.fr
Direction et coordination : Anne Marie Ringenbach, Mayette Viltard.

 

CLINIC ZONES

Annonce


 maintenir la vision

Paris
les 26 et 27 mai 2018
Holiday Inn
79 avenue du Maine – 75014 – Paris
Samedi de 9h à 18h et dimanche de 9h30 à 16h

INTERVENANTS

Michèle Duffau – Marie-France Basquin – Mayette Viltard

Alicia Larramendy – Marie Jardin – Françoise Jandrot

Luc Parisel – Xavier Leconte – Julio Barrera-Oro

Ninette Succab-Glissant – Marie-Magdeleine Lessana

Colette Assouly-Piquet – Rosine Liénard

Anne Marie Ringenbach  – Anne-Marie Vanhove

François Dachet – Claude Mercier – Jean-Hervé Paquot

  [Pour télécharger le flyer cliquez ici et ici.]

Argument


 Panza – Au village on dit que les chevaliers errants n’existent plus s’ils ont jamais existé autrement que dans les légendes. On dit que tu as tort d’aller inventer des injustices qui ne sont pour toi que prétexte à battre la campagne.

Quichotte – Ne t’avais-je pas bien dit, Panza, que dès qu’on aurait compris à quoi on s’attaque, on nous persécuterait ? Mais toi, qu’est-ce que tu en penses ?

Panza – Eh bien, chère Quichotte, comme on dit qu’une hirondelle ne fait pas le printemps et j’oserais ajouter, loin de là, et comme on dit que tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise et que pierre qui roule n’amasse pas mousse…

Quichotte – Abrège. Ne t’ai-je pas souvent dit, Panza, qu’un proverbe bien employé peut à la rigueur passer.

Panza – J’y viens à mon raisonnement. Tu m’accorderas que nos voyages ne nous enrichissent     pas ?

Quichotte – Bon.

Panza – Et que quelqu’un qui exagère se casse la figure un jour ou l’autre ?

Quichotte – Enfin, en quoi cela nous concerne-t-il ?

Panza  – Mais tu ne vois pas que tout ça finira mal et que tu veux avoir raison contre tous ?

Quichotte  – Pourquoi pas ?

Panza – Quichotte, tu ne vois pas qu’ils te prennent pour une folle ?

Quichotte  – Quand bien même le monde entier me prendrait pour folle et pas seulement ces arriérés dans le village qui n’ont jamais rien vu, je dirais que le monde entier est fou et que c’est moi qui ai raison.

Monique Wittig, Le voyage sans fin. Collectif Mémoires/Utopies, 1985

Le fait de cacher aux jeunes le rôle que la sexualité jouera dans leur vie n’est point la seule faute imputable à l’éducation d’aujourd’hui. Car elle pèche aussi en ne les préparant pas à l’agressivité dont ils sont destinés à être l’objet. En laissant aller la jeunesse au-devant de la vie avec une orientation psychologique aussi fausse, l’éducation ne se comporte pas autrement que si l’on s’avisait d’équiper des gens pour une expédition polaire avec des vêtements d’été et des cartes des lacs italiens. En quoi il s’avère qu’elle abuse des prescriptions éthiques. Leur sévérité serait moins funeste si l’éducation disait : C’est ainsi que les hommes devraient être pour trouver le bonheur et rendre heureux les autres ; mais il faut prévoir qu’ils ne sont pas ainsi. Au lieu de cela, on laisse croire à l’adolescent que tous les autres hommes obéissent à ces prescriptions, qu’ils sont donc tous vertueux. Et si on le lui laisse croire, c’est pour justifier cette exigence qu’il le devienne aussi. MDLC

Alors vas-y Jean-Luc, comme une dernière bataille, comme le plus beau des tournages, comme un poème que tu sais faire, avec ton langage mais qui ferait écho en nous tous : nique tout. ZAD à Cannes et blocus du Palais. Camille.

Je me suis mise à prendre contact avec ce qui arrive ici en Argentine au regard des actions et des espaces dont on pourrait dire qu’ils sont d’expérience et de commun. À partir de la crise de 2001, des collectifs et des actions diverses se sont mis à proliférer. CZ

L’éthique dite naturelle n’a rien ici à nous offrir que la satisfaction narcissique de pouvoir nous estimer meilleurs que les autres. L’éthique, qui s’appuie sur la religion, agite ses promesses d’un au-delà meilleur. Tant que la vertu ne sera pas récompensée ici-bas, l’éthique, j’en suis convaincu, prêchera dans le désert. Il me semble hors de doute aussi qu’un changement réel de l’attitude des hommes à l’égard de la propriété sera ici plus efficace que n’importe quel commandement éthique; mais cette juste vue des socialistes est troublée et dépouillée de toute valeur pratique par une nouvelle méconnaissance idéaliste de la nature humaine. MDLC  

Sam Bourcier m’a fait prendre conscience de cette question de la propriété à partir de ce mot d’ordre féministe : mon corps m’appartient. CZ

La réappropriation par les mouvements sociaux et les collectifs est toujours une réappropriation collective, qu’il s’agisse des terres, des ressources,  des maisons, des significations et même des corps et de la coproduction des genres, ce n’est pas le sujet maître et possesseur qui s’y colle. CZ

Elle chantait l’antique chant du renoncement, l’Eiapopeia du Ciel, avec lequel, quand il pleurniche, on berce le peuple, ce gros bêta… MDLC

Même si rien ne devait arriver de ce que nous avions espéré, cela ne changerait rien à nos espérances. JLG, Livre d’images, image et parole. Cannes 2018.

Michel Foucault dans Naissance de la biopolitique  tente de montrer que la gouvernementalité néolibérale, la façon de gouverner les individus, s’appuie sur deux piliers : la création des marchés et la redéfinition de l’homme économique comme capital humain ou entreprise de soi-même qui fonctionne à la concurrence. CZ

J’essaie de penser un peu…A quoi ? Ben à Leibniz bizarrement ! Vous savez bien : cette petite phrase énigmatique pêchée dans Preciado : Il y a une pluralité de mondes qui ne sont néanmoins pas complètement extérieurs les uns des autres. Leibniz se laisse mordre au cou par Spinoza le vampire. CZ

Sam Bourcier parle juste : le triangle biopolitique et la licorne qui pète sont les termes nécessaires à un récit politique pour notre présent quand le fabuleux devient réel. C’est depuis ce trouble dans la valeur que la question queer peut être relancée, événementialisée.  CZ

Tu seras organisé, tu seras un organisme, tu articuleras ton corps – sinon tu ne seras qu’un dépravé. Tu seras signifiant et signifié, interprète et interprété – sinon tu ne seras qu’un déviant. Tu seras sujet, et fixé comme tel, sujet d’énonciation rabattu sur un sujet d’énoncé – sinon tu ne seras qu’un vagabond. D&G

Et maintenant, il y a lieu d’attendre que l’autre des deux « puissances célestes », l’Eros éternel, tente un effort afin de s’affirmer dans la lutte qu’il mène contre son adversaire non moins immortel. MDLC

 

 BIBLIOGRAPHIE POUR CETTE SESSION

Freud, Malaise dans la civilisation, trad 1934, internet.

Starhawk, Parcours d’une altermondialiste, De Seattle aux Twin Towers, Les empêcheurs de penser en rond, 2004. Chroniques altermondialistes : tisser la toile du soulèvement global  ed. Cambourakis 2016.

Sam Bourcier, Homo Inc.orporated Le triangle et la licorne qui pète, Cambourakis, août 2017.

René Thévenin, Les pays légendaires devant la science, Que sais-je, Puf, 1961.

Camille Lepetit, Les ZAD des espaces d’expérience et d’émancipation, la menthe à l’eau L’unebévue éditeur.

Silvia Federici, Point Zéro : propagation de la révolution. Ed. Racine de iXe.

Pierre Dardot et Christian Laval, Commun : Essai sur la révolution au XXIe siècle, La découverte

Foucault, Naissance de la biopolitique, Cours au collège de France. 1978-1979, Gallimard Seuil.

Deleuze, Le pli, Minuit,1988.

Donna Haraway, Staying with the trouble, Making Kin in the Chthulucene, Duke University Press, 2016.

Anne Querrien, La propriété narrative, Multitudes N°41.

Deleuze et Guattari, Mille Plateaux, Capitalisme et Schizophrénie 2, Minuit, 1980.

L’unebévue N°35, L’asile-du-dedans, janvier 2018.

INSCRIPTION


Inscriptions sur place à 9h.

Formation permanente 275€. A titre individuel 100€. Tarif réduit 50€.

CLINIC ZONES. 110 Bd Raspail 75006 PARIS cliniczones@wanadoo.fr

Direction et coordination : Mayette Viltard, Anne-Marie Ringenbach

DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER