Photo_Fond

Des histoires de fous

Atelier de LECTURES PLURIELLES


Prochaine date

19 Janvier 2018 - Paris

 

 

Atelier de lectures plurielles proposé par le collectif Ouppps !

 

Horaire : Le vendredi de 14h30 à 16h30.

Toutes les dates


  • 22 Septembre 2017

    13 Octobre 2017

    17 Novembre 2017

  • 19 Janvier 2018

    16 Février 2018

    16 Mars 2018

  • 18 Mai 2018

    15 Juin 2018

Argument


Le collectif OUPPPS ! Ouvroir de Psychanalyse, Performance, (Im)Pertinence(du)politique, Sophistique, s’est créé de juin à octobre 2016 avec les participants de l’atelier Lacan et la sophistique, dans la continuité des recherches précédentes.

Ce dispositif d’ouvroir offre une plate-forme de recherche collective d’échanges, à partir de questions simples : de quoi parle-t-on quand on dit parler ?  Comment agit la 3è dimension, performative et performante, du langage ? Comment ça marche – ou non – selon les pratiques discursives et dans certains moments décisifs, effet sophistique, tour de passe-passe, acte psychanalytique, pratiques collectives ?

 

L’ATELIER

 

Huit séances de septembre 2017 à juin 2018 : atelier de lectures plurielles, de tricotage autour de problématiques contemporaines et d’histoires de fous, à partir des questions et impasses que font rencontrer pratique de la psychanalyse, folie, psytropification de la société…

Chacun peut venir avec son tricot et son propre fil de travail, aucun savoir préalable n’est requis.

En septembre 2017 : suite du cycle avec le Caporal Lortie et son parlem.

Lalangue, place de la folie et fictions politiques au fondement du Droit.

Intraduisibles et performativité, psychose ?

Nous tenterons une mise en série de trois « cas », situations collectives de relative intensité : le jugement du Caporal Lortie (événement du 8 mai 1984), l’affaire Gregory (16 octobre 1984 – 2017), la profanation de Carpentras (8-9 mai 1990).

Le grand truc de la sophistique, c’est le langage, nous disait Barbara Cassin, oupppsienne avant la lettre ! Et c’est quoi le truc ?

Abord de l’acte psychanalytique par ce qu’il ne serait pas. Se départir de l’Etourdit…

Après Jacques le Sophiste, Lacan sans les sophistes.

 

Avec l’appui, à chaque séance, de lectures plurielles. Cet automne :

– morceaux choisis à travers le séminaire de Jacques Lacan, I (Les Ecrits techniques de Freud, 1953-54 ), III (Les structures freudiennes des psychoses, 1955-56 ), XI (Les fondements de la psychanalyse, 1964) et XXV (Le moment de conclure, 1977-1978).

– Extraits de MARIACA FELLMANN Rose-Marie : Le parlem du caporal Lortie, Cahiers de l’Unebévue, L’unebévue éditeur, Paris, 2014. Traduit de l’espagnol par A. Allaigre, préface de M-F. Basquin.

– LEGENDRE Pierre : Le crime du Caporal Lortie, Traité sur le Père, Leçons VIII. Ed. Fayard, Paris, 1989. Rééd. Coll. Champs, Ed. Flammarion, Paris 2000 et Filiation, Leçons IV, suite 2, Ed. Fayard, Paris, 1990.

– FONTAINE Albert : L’implantation du signifiant dans le corps, L’Unebévue n°4 , 1993.

La bibliographie de cette année, les documents de lectures plurielles, liens video et morceaux choisis, seront donnés sur place aux participants et les prochaines étapes se discuteront à l’atelier.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES


Lieu : Espace CAPSY, 175 rue de Javel, Paris 15è.

Pour participer : Cat Alcouloumbré, tél.  (33) 01 45 30 09 26 et alcoul@free.fr

Pour mémoire : Bibliographie 2016-2017 en *.pdf