Image de fond

De la pratique poétique des érotismes enfantins

Annonce


Enfin!!!

Voici l’annonce des Clinic Zones des 25 et 26 septembre 2021
à Paris, à L’Agora, 64 rue du Père Corentin, 75014.
Du temps a passé depuis les précédentes Clinic Zones à Marseille, nous n’en continuerons pas moins  aujourd’hui une suite rapprochée, encore au sujet de notre critique de la représentation, et cette session sera plutôt consacrée au combat du signe et du poème, un casse-tête pour le psychanalyste, si l’on en croit Lacan.
Les Clinic Zones suivantes auront lieu les 4 et 5 décembre, également à L’Agora, et feront une plus large place à l’événement-Foucault en Californie, écrit par Simeon Wade, et nous rapprocheront des “Hommes infâmes” et des hallucinogènes.

 

DATES


25 Sep 2021

26 Sep 2021

INTERVENANTS


Michèle Dufau

Mayette Viltard

Marie Jardin

Françoise Jandrot

Luc Parisel

Xavier Leconte

Julio Barrera Oro

Ninette Sucab

Marie-Magdeleine Lessana

François Dachet

Anne Marie Ringenbach

Anne-Marie Vanhove

Claude Mercier

Jean-Hervé Paquot

Argument


INSCRIPTION


Inscriptions sur place à 9h.
À L’AGORA
64 rue du Père Corentin 75014 Paris
Samedi de 9h à 18h – Dimanche de 9h à 16h
Metro Ligne 4 Porte d’Orléans Bus 38 et 92 Tram T3a
Inscription pour le WE: 100€. Tarif réduit 50€
CLINIC ZONES 212 avenue du Maine 75014 PARIS cliniczones@wanadoo.fr
Direction et coordination : Mayette Viltard, Anne Marie Ringenbach

QUELQUES RÉFÉRENCES DE LIVRES


William Carlos Williams, Paterson,1946-1958, ed. José Corti, en américain ed. New Direction Publishing Corporation, version 1992.
Frank Wedekind, mine-haha, de l’éducation corporelle des jeunes filles, [1900], Flammarion, 1984.
Lacan, séminaire « L’insu que sait de l’une-bévue s’aile à mourre », particulièrement les trois dernières séances, L’unebévue n°21.

Eve Kosofsky Sedgwick, « A poem is being written » dans Tendencies, pdf sur internet.
Between men. pdf sur internet.
Dickens, Les grandes espérances, pdf internet
Freud, « Un enfant est battu », in Névrose, psychose, perversion, Puf.
Sandor Ferenczi, Thalassa, petite bibliothèque Payot
-« Confusion de langue entre les adultes et l’enfant. Le langage de la tendresse et de la passion (1933) », in Psychanalyse 4, OEuvres complètes, t. IV : 1927-1933, Payot, 1982.

Eduardo Kohn, « Penser sémiotiquement », traduit par Xavier Leconte, in L’unebévue N°38, octobre 2020.
Jean Fisette, « Signe iconique, signe visuel. Peirce et son projet sémiotique en regard de sa position pragmatiste », dans Icône-Image Revue internationale de communication, 6, Paris, L’Harmattan1997, p 29-39. Pdf internet

Henri Meschonnic, Critique du rythme, Verdier, 1982.
Bourlet, M. & Gishoma, C. (2007). « Des voix dans la poésie : entretien avec Henri Meschonnic », Études littéraires africaines,(24), 4–11. Pdf internet

Simeon Wade, Foucault en Californie, Zones, 2021

session de mai reportée aux 25 et 26 septembre 2021

Annonce


Chers amis,

Les mesurettes de déconfinettes étalonnées et échelonnées que nous essayons de lire dans le marc de café nous laissent penser que nous ne pourrons pas tous nous trouver aux Clinic Zones des 29 et 30 mai, à l’Agora, peut-être encore fermée…

Nous avons donc décidé, avec l’accord de ‘l’Agora, que les Clinic Zones se tiendront

les 25 et 26 septembre 2021

à Paris, toujours à l’Agora.

Vous recevrez un flyer détaillé début septembre.

Pour cette session de septembre, donc, nous avons choisi comme  rendez-vous le livre  récemment traduit et paru en France :

Foucault en Californie

Simeon Wade

ed Zones

Pour cela, nous brassons une fois de plus le fait que Lacan ait lâché la “cure analytique” pour “l’expérience analytique” “Ce qui n’est pas de votre expérience, c’est perdu, perdu une bonne fois pour toute” 4 nov 1973, La Grande Motte. Et nous replonge dans la grande ébullition des seventies sur le sens, le signe, le discours, le poème – le structuralisme, c’est comme le papier tue-mouches, ça colle aux pattes.

Cela s’entrecroise avec le fait que nous avons en main le texte de Eve Kosofsky Sedgwick A poem is being written, qui continue à nous embarquer sur le  poème des érotismes enfantins, nous obligeant à approfondir ou plutôt à nous étaler en surface sur le battement de la fessée. Chez Freud, “Das kleine Kind wird auf des nackten Popo geschlagen”. Chez Puf : “Le petit enfant est battu sur son tutu tout nu”. En langage des nourrices françaises, on dit “Panpan cucul”. En langage Gainsbourg aussi:” Une p’tit’ poupée dans ma tape-cul C’est comme si je lui faisais Panpan cucul S’échappant de son p’tit valseur Comm’ d’une bande dessinée Les étoiles de la douleur Se mettent à scintiller”. Chez les beat generation, c’est aussi le poème, to beat the way, chercher son chemin.

Avec Eve… le Pan! pan! de la fessée n’est pas  le battement discontinu de la métrique du poème… son rythme, plutôt, du corps-langage continu qui enjambe les vers, entraînant jambe, jambon, jambage…

Nous avons ouvert ou réouvert Meschonnic, discret ponte de Vincennes avec Foucault, Châtelet, Deleuze…  Alors, voilà quelques textes sur nos tables et dans nos ordis:

A propos de la critique du signe linguistique européen, dans Études littéraires africaines :

Son texte-manifeste sur le rythme et le discours:

Et une petite vidéo de trois minutes  “PROPOS SERIELS” Entretien avec Jean-Paul DESGOUTTE, 1995. Le corps et le langage

https://www.youtube.com/watch?v=jy2g0mFzkQc

Meschonnic se réfère assez souvent à Encore, en particulier la séance du 9 janvier 73:

Le signifiant est une dimension qui a été introduite dans la linguistique.
Ce que vos entendez, au sens auditif du terme, n’a avec ce que ça signifie, aucun rapport
L’arbitraire n’est pas ce qui convient
Le signifiant comme tel ne se réfère à rien si ce n’est à un discours
La lettre, radicalement, est effet de discours.
Peut-être est-il très difficile d’exclure de ceux qui parlent la dimension de la vie.

Etc. etc.

Pour nos vacances, David Lapoujade, dans son dernier livre L’altération des mondes Versions de Philip K. Dick, nous emmène dans la SF délirante de Dick, nouvelles et romans, (Le bal des schizos et autres)  y’a de quoi lire.

Si on y ajoute un Dickens qui fait les délices d’Eve, L’ami commun, de quelque 900 pages, nous allons nous distraire…

DATES


25 Sep 2021

26 Sep 2021

Clinic zones à Paris les 29 et 30 mai 2021

Annonce


Chers amis,
Nous vous avions envoyé  le 1er décembre 2020 une lettre “optimiste” qui, tout en annonçant la suppression des Clinic Zones  prévues pour décembre à Paris, contenait quelques propositions volontaristes, ou quasiment  : ” Mais on se prend à rêver que le début de la nouvelle année sera propice aux réunions de préparation et que nous pourrons peut-être tenir 3 Place Publique et 1 session des Clinic Zones à Paris. Rien n’est pour le moment confirmé, nous avons seulement évoqué avec l’Agora, trois dates pour Place publique, les 13 mars, 22 mai et 12 juin, et les 10 et 11 avril pour Clinic zones”.
Rien de tout cela ne marche.
Rien ne sera possible en mars et en avril car l’Agora est fermée, pour les 2 mois qui viennent.
Alors, comme en 2020, 2021 sera pour Place Publique une année blanche.
En revanche, nous pensons pouvoir espérer que le mois de mai verra la réouverture des salles et que les Clinic Zones Paris pourront avoir lieu :
Les 29 et 30 mai 2021
à L’Agora,
64 rue du père Corentin, Paris 14
de 9h30 à 18h le samedi
et de 9h à 16h le dimanche
Métro ligne 4 Porte d’Orléans
Bus 38 et 92 Tram T3a
Nos réunions restreintes de préparation se tiennent et compte tenu de l’appauvrissement forcé de nos pratiques publiques, nous allons nous efforcer de vous envoyer quelques textes  qui sont sur nos tables de travail. Il y a des titres éventuels qui circulent pour la session, une suite des CZ de Marseille en octobre, comme par exemple “l’enfant innocent, ce personnage conceptuel de notre XXI siècle”, ou encore “de la pratique poétique des érotismes enfantins”, ou d’autres…
Ferenczi continue de nous questionner, nous ne lâchons toujours pas Thalassa et « Confusion de langue entre les adultes et l’enfant. Le langage de la tendresse et de la passion (1933) », in Psychanalyse 4 Œuvres complètes, t. IV : 1927-1933, Payot, 1982 ,125-135.
Egalement , nous sommes aux prises avec Eve Kosofsky Sedgwick “A poem is being written” dans Tendencies (en pdf sur internet) ainsi qu’avec son recueil Between men. Pour ceux qui veulent s’y préparer, ils peuvent lire Dickens Les grandes espérances, ou bien “A child is being beaten” ou bien “Le caractère et l’érotisme anal” de Freud, ou bien des vieux textes XIX° comme La fonction de la mémoire et le souvenir affectif, de François Paulhan 1904 ou de son copain Ribot, lu de près par Freud… A suivre…
Mayette Viltard

DATES


29 Mai 2021

30 Mai 2021

En 2021, Place publique et Clinic Zones

Annonce


Chers amis,
Pas de Clinic Zones à Paris en décembre.
Mais on se prend à rêver que le début de la nouvelle année sera propice aux réunions de préparation et que nous pourrons peut-être tenir 3 Place Publique et 1 session des Clinic Zones à Paris.
Rien n’est pour le moment confirmé, nous avons seulement évoqué avec l’Agora, trois dates pour Place publique, les 13 mars, 22 mai et 12 juin, et les 10 et 11 avril pour Clinic zones.
Encore faudra-t-il que ce soit “autorisé”…
J’espère que courant janvier, nous pourrons confirmer ces dates.
En attendant, pour ceux qui ont participé aux Clinic Zones d’octobre à Marseille, et dans la suite des débats Au bonheur des morts, tact ontologique, et visions d’Alan Ginsberg, sans oublier Ferenczi, voilà un petit signe de Piraterie à roulettes.
A bientôt
Mayette Viltard

Le futur vivant et l’impondérable poids des morts

Annonce


[ Pour télécharger le flyer cliquez ici ]

Marseille
les 10 et 11 octobre 2020
Hôtel Radisson Blu Vieux Port
38-40 quai Rive Neuve, 13007
Samedi de 9 h à 1 8 h – Dimanche de 9 h 3 0 à 1 6 h

 

INTERVENANTS
Michèle Duffau – Mayette Viltard
Marie Jardin – Françoise Jandrot – Luc Parisel
Xavier Leconte – Julio Barrera-Oro – Ninette Succab
Marie-Magdeleine Lessana – Rosine Liénard
Anne Marie Ringenbach – Anne-Marie Vanhove – François Dachet
Claude Mercier – Jean-Hervé Paquot

 

Inscriptions sur place à 9h.
Formation permanente 275€. À titre individuel 100€. Tarif réduit 50€
CLINIC ZONES 212 avenue du Maine 75014 PARIS cliniczones@wanadoo.fr
Direction et coordination : Mayette Viltard, Anne Marie Ringenbach

 

Chers amis,

J’ai le plaisir de pouvoir vous annoncer que les Clinic Zones à Marseille auront bien lieu les 10 et 11 octobre.
L’hôtel Radisson Blu Vieux port qui nous reçoit nous a “surclassés” dans la plus grande salle afin de pouvoir répondre aux normes de distanciation.
L’autorisation de recevoir des “séminaires” leur a été confirmée ce matin.
Bien que les restaurants soient fermés à Marseille, ils ont l’autorisation de faire fonctionner leur restaurant, qui est vaste, pour nous, midi et soir. Les personnes extérieures ne sont pas admises.
Leur condition est qu’il y ait un menu unique de groupe. La participation de chacun sera de 10 euros par repas, et Clinic zones prendra en charge le complément, probablement 10 euros également, nous le saurons la semaine prochaine.
Pour tous ceux et celles qui pensent venir, merci de nous faire savoir, à titre indicatif, quels repas samedi midi, samedi soir, dimanche midi vous pensez prendre, afin qu’on ait un ordre de grandeur à leur indiquer d’ici le milieu de la semaine prochaine.
L’hôtel fait savoir à ceux qui ont des chambres dans cet hôtel  qu’ils peuvent avoir le room service pour manger dans leur chambre, en particulier le vendredi soir.
A bientôt
Mayette Viltard

DATES


10 Oct 2020

11 Oct 2020

Clinic Zones à Marseille reportées des 16 et 17 mai au 10 et 11 octobre

Annonce


Photo_maison

Chers amis,

Peut-être que les Clinic zones des 16 et 17 mai auraient pu rassembler quelques personnes à Marseille, mais comme nous ne pouvons pas nous réunir pour les préparer, il nous semble qu’elles manqueraient  de ce qui les caractérise, un brassage commun des corps-textes avant la session et pendant la session. On ne veut pas risquer une soupe lyophilisée arrosée d’eau et passée au micro-ondes. Confinés nous sommes, mais on peut deviner que devenir déconfinés va pas être zen.

Alors, nous irons à Marseille, les 10 et 11 octobre, au même endroit, sur le Vieux Port, à l’hôtel Radisson Blu, nous aurons eu le temps de reprendre nos esprits et lire tous ces textes qui s’entrecroisent actuellement, et qui résonnent pour beaucoup d’entre eux avec ce que nous avons tous en chantier.

Voilà de quoi animer les barrières de nos gestes.
A bientôt
Mayette Viltard

DATES


10 Oct 2020

11 Oct 2020

CLINIC ZONES

Annonce


FAIRE DES PROCHES PAS DES POPULATIONS

[Pour télécharger le flyer cliquez ici ]

Paris
30 novembre et 1er décembre 2019
À L’AGORA
64 rue du Père Corentin 75014 Paris
Métro Porte d’Orléans Tram T3a
Samedi de 9h à 18h – Dimanche de 9h 15 à 1 6h

 

INTERVENANTS
Michèle Duffau – Mayette Viltard
Marie Jardin – Françoise Jandrot – Luc Parisel
Xavier Leconte – Julio Barrera-Oro – Ninette Succab
Marie-Magdeleine Lessana – Rosine Liénard
Anne Marie Ringenbach – Anne-Marie Vanhove – François Dachet
Claude Mercier – Jean-Hervé Paquot

Inscriptions sur place à 9h.
Tarif 100€. Tarif réduit 50€
CLINIC ZONES 212 avenue du Maine, 75014 PARIS cliniczones@wanadoo.fr
Direction et coordination : Mayette Viltard, Anne Marie Ringenbach

DATES


30 Nov 2019

01 Déc 2019

CLINIC ZONES

Annonce


MUTATIONS SORCIÈRES

QUAND LE SIGNIFIANT FAIT SIGNE À UN SIGNE

 

La Ciotat
les 1er et 2 juin 2019
Hôtel du Vieux Port-Best Western
252, quai François Mitterrand – 13 600
Samedi de 9 h à 1 8 h – Dimanche de 9 h 3 0 à 1 6 h

 

INTERVENANTS :

Michèle Duffau – Mayette Viltard
Marie Jardin – Françoise Jandrot – Luc Parisel
Xavier Leconte – Julio Barrera-Oro – Ninette Succab
Marie-Magdeleine Lessana – Colette Assouly-Piquet – Rosine Liénard
Anne Marie Ringenbach – Anne-Marie Vanhove – François Dachet
Claude Mercier – Jean-Hervé Paquot

[ Pour télécharger le flyer cliquez ici ]

 

PETITE BIBLIOGRAPHIE POUR CETTE SESSION

Patrice YENGO, Les mutations sorcières dans le bassin du Congo. Du ventre et de sa politique, Paris, 2016, Ed Karthala.

Silvia Federici, Caliban et la sorcières. Femmes, corps et accumulation primitive, Entremonde, 2014.

David Abram, Comment la terre s’est tue. Pour une écologie des sens, La Découverte, 2013.

Paul B. Preciado, Un appartement sur Uranus, Grasset, 2019.

Michel Foucault, Sécurité, Territoire, Population, Seuil/Gallimard, 2004 cours du 11,18 et 25 janvier 1978

Donna Haraway, Jeux de ficelles avec les espèces compagnes : rester avec le trouble, in Les animaux : deux ou trois choses que nous savons d’eux, Hermann, 2014.

Habiter le trouble avec Donna Haraway, editions Dehors, mai 2019.

Claudine Tiercelin, Peirce et le pragmatisme, PUF, 1993.

Charles S. Peirce, Écrits sur le signe, Paris, Seuil, Points-Essais, 2017

Ferdinand de Saussure, Cours de linguistique générale, Paris, Payot, 1976.

Damourette et Pichon, Des mots à la pensée, vol. 5, chap. 28.

Lacan, Science et vérité, 1965, in L’objet de la psychanalyse, 1ére séance.

Les non-dupes errent, 1973-74

RSI, 1974-75

Marx, Le capital, Livre I, folio, essais.

Gilles Deleuze et Félix Guattari. L’anti-Œdipe. Capitalisme et schizophrénie, Ed. de minuit. (chapitre 3)

 

Inscriptions sur place à 9h.
Formation permanente 275€. À titre individuel 100€. Tarif réduit 50€
CLINIC ZONES 212 avenue du Maine, 75014 PARIS
cliniczones@wanadoo.fr
Direction et coordination : Mayette Viltard, Anne Marie Ringenbach

CLINIC ZONES

Annonce


E N C O R P O R E R   C O R P O R I S E R
EMB O D I R E . . .

T o u l o u s e
2 e t 3 f é v r i e r 2 0 1 9
au Goethe Institut
4 bis rue Clémence Isaure
Le samedi de 9h à 18h et le dimanche de 9h30 à 16h

 

INTERVENANTS:
Marie Jardin – Michèle Duffau – Marie-France Basquin
Mayette Viltard – Françoise Jandrot
Luc Parisel – Xavier Leconte – Marie-Magdeleine Lessana –
Rosine Liénard – Julio Barrera-Oro – Anne Marie Ringenbach
Anne-Marie Vanhove – François Dachet
Ninette Succab – Claude Mercier
Jean-Hervé Paquot – Colette Piquet-Assouly

 

[ Pour télécharger le flyer cliquez ici ]

DATES


02 Fév 2019

03 Fév 2019

Argument


Nous verrons un film, le samedi matin, pour commencer cette session.
Ensuite, nous continuerons nos tentatives de problématiser quelques « noeuds de signes » d’aujourd’hui…

******

Toujours et encore, l’inépuisable grande trouvaille politico-thérapeuto-esthétique de Willimam Burroughs, comme il disait, le cut-up. Burroughs écrit dans « La génération invisible » : la libération psychologique sera obtenue dès que vous couperez les lignes des mots et les blocs d’associations contrôlés. Le cut-up était plus qu’une simple technique littéraire. Les cut-up en coupant directement dans la syntaxe normale, en fracturant les schémas attendus et en révélant un nouveau réseau de rapports et de sens, exerçaient un pouvoir de déconditionnement. Burroughs croyait que, par le truchement du hasard, des messages venus de l’inconscient ou même d’ailleurs – l’espace, l’au-delà – se révélaient. Comme le dit Norse, en découpant un texte, « une voix qui n’est pas la vôtre sort. Les mots ne sont pas vos mots. Ils sont les mots de tout le monde. Ce sont des mots qui appartiennent et proviennent de tout le monde… »

******

Ce que nous fabrique la Cour européenne, c’est l’homme rêvé par le marché. De nouveaux principes sont introduits par les lois bioéthiques du 29/08/1994. Depuis ces lois, le Code civil énonce en effet que le “corps humain, ses éléments et ses produits ne peuvent faire l’objet d’un droit patrimonial”. Il réaffirme en outre, pour le cas particulier des contrats, que “les conventions ayant pour
effet de conférer une valeur patrimoniale au corps humain, à ses éléments ou à ses produits sont nulles. Certains soutiennent alors que seule la marchandisation du corps humain serait expressément interdite mais, non pas a contrario, la possibilité de disposer son corps à titre gratuit.

******

L’espace ouvert par le débat bioéthique a été investi par certains courants conservateurs qui au nom du « respect de la dignité humaine » et de la « non patrimonialité du corps » ne font que réactualiser la vieille hostilité canonique envers la libre disposition de soi. Selon la théologie catholique, le corps est à la fois l’expression du péché originel mais également l’instrument de l’âme au service de Dieu. Le corps n’appartient pas au chrétien. Il est le temple de Dieu. Il n’appartient pas non plus au citoyen, il est le temple de la Puissance publique… Les lois de bioéthique sont là pour nous le rappeler. L’État (à travers ses agents: médecins, psychiatres, assistantes sociales, etc.) impose une conception univoque de l’humain et de ce qui est digne ou indigne pour nous. Le champ d’intervention publique apparaît aujourd’hui sous diverses formes et se manifeste notamment par la restriction à l’accès aux techniques reproductives
et dans les règles relatives au don d’organes, à l’information génétique et la connaissance des origines, au changement de sexe, à l’euthanasie et à la disposition du cadavre.

******

On croyait que dans la relation « médecin-malade », il y avait deux corps au moins en présence. Eh bien non ! Grave erreur disciplinaire ! Nous sommes passés de la télésurveillance à la télémédecine, comment situer l’événement ?

******

La vie se pose toujours sur le fond d’une catastrophe qui a déjà eu lieu. Il n’y a pas de vie qui ne repose sur la vie d’un autre nous dit Donna Haraway. Je ne suis pas un humain, je suis un zoo composé de débris de vies passées qu’elles soient animales, végétales, humaines. Notre identité est un patch-work qui vient d’autres formes de vie. La nature est un lieu de crime ; nous ne pouvons survivre
sans tuer d’autres êtres vivants. Pour continuer la réflexion commencée avec le livre d’Anna Lowenhaupt Tsing : le champignon de la fin du monde, il faudrait comprendre comment les pins, les matsutakes et les humains se cultivent tous les uns les autres de manière involontaire, comment ils rendent possibles pour chacun d’entre eux des projets de fabrication d’un monde, sur le mode d’une « mise en forme involontaire ». Des perturbations se produisent : des patchs de paysage émergent de ces perturbations.

******

Freud psychologie des masses et analyse du moi, dernière note du chapitre L’identification : « L’étude de telles identifications, comme celles par exemple, qui sont à la base de la communauté de clan, a fourni a Robertson Smith ce résultat surprenant qu’elles reposent sur la reconnaissance d’une substance commune (Kinship and Marriage, 1885) et que, de ce fait elles peuvent également être créées par un repas pris en commun ».

 

Quelques lectures:

Tim Ingold, Une brève histoire des lignes, 2007 Traduit de l’anglais par Sophie Renaut,
2011, Bruxelles, Zones sensibles.
Emanuele Coccia La vie des plantes Bibliothèque Rivage.
Donna J. Haraway, Staying with the trouble, internet
The Camille stories, children of compost, internet,
Savoirs situés : question de la science dans le féminisme et le privilège de la  perspective partielle
Anna Lowenhaupt Tsing, Le champignon de la fin du monde, Les empêcheurs de penser en rond. La découverte.
William S. Burroughs, Révolution Électronique, Éditions Allia, 2017.
Lettres de Tanger à Allen Ginsberg, Christian Bourgeois, 1990.
Interzone, Christian Bourgeois éditeur, 1991.
Deleuze, Gilles, Pourparlers, Les éditions de Minuit, 1990/2003.
Lebel, Jean Jacques, Poésie Directe, Opus International Edition, Paris 1994.
Miles, Barry, Beat Hotel, Le mot et le Reste, 2011
Paris Rewiew, Les entretiens, Christian Bourgeois éditeur, 2010
Muriel Fabre-Magnan, L’institution de la liberté, PUF, 2018.
Daniel Borillo, Bioéthique, Dalloz, 2011.
Michel Foucault, Le corps utopique, 1966, Dits et écrits.
Surveiller et punir
Naissance de la biopolitique
Freud, Psychologie des masses et analyse du moi, l’identification.
Félix Guattari, Chaosmose, Galilée.
Félix Guattari, « D’un signe à l’autre » in Psychanalyse et transversalité, 1972.
Lacan, L’insu que sait de l’Unebévue s’aile à mourre.

Inscriptions sur place à 9h.

Formation permanente 275€. A titre individuel 100€. Tarif réduit 50€
CLINIC ZONES. 212 avenue du Maine 75014 PARIS
cliniczones@wanadoo.fr
Direction et coordination : Mayette Viltard, Anne Marie Ringenbach
N° de formation permanente : 11751796675

CLINIC ZONES

Annonce


L’INTENSIFICATION DES CORPS

Paris  Les 17 et 18 novembre 2018
Holiday Inn 79 avenue du Maine 75014 Paris
Samedi de  9H à 18H et dimanche de 9H30 à 16H

 

INTERVENANTS:

Michèle Duffau – Marie-France Basquin – Mayette Villard – Françoise Jandrot – Luc Parisel – Xavier Leconte – Marie-Magdeleine Lessana – Rosine Liénard – Anne Marie Ringenbach – Anne-Marie Vanhove – François Dachet – Ninette Succab – Claude Mercier – Jean-Hervé Paquot – Colette Assouly-Piquet – Marie Jardin – Julio Barrera-Oro

 [Pour télécharger le flyer cliquez ici et ici]

 

DATES


17 Nov 2018

18 Nov 2018

Argument


Nous commencerons par un film. Un film italien, sans moyens, sans distribution, sans DVD, juste un moment intense quand il passe dans les festivals.

 

Lacan s’était donné le signifiant en faisant la part trop belle à la structure. Quatre années, voire six, pour remonter la pente de la catastrophe de Bonneval et proposer un mythe pour le vivant. Mais dès la parution de Logique du sens, Lacan déclare qu’il n’y a pas de rapport sexuel, et voilà que les trois possédés qu’il avait tenté de contenir dans leur boîte à malices font leur retour en force et envahissent ses séminaires. Le signe et ses interprétations magiques, la jouissance et son tourbillon sans bord, le corps vivant et ses rites aux dieux obscurs …
Et ce n’est pas tout. Car la biopolitique ne s’arrête pas à la porte du cabinet du psycha­nalyste. « Ce que je cherche, c’est à essayer de montrer comment les rapports de pou­voir peuvent passer matériellement dans l’épaisseur même des corps sans avoir à être relayés par la représentation des sujets. Si le pouvoir atteint le corps, ce n’est pas parce qu’il a d’abord été intériorisé dans la conscience des gens. Il y a un réseau de bio-pou­voir, de somato-pouvoir qui est lui-même un réseau à partir duquel naît la sexualité comme phénomène historique et culturel à l’intérieur duquel à la fois nous nous recon­naissons et nous nous perdons “• déclare Foucault. Ainsi, la biopolitique caractérise une société du contrôle du vivant à l’œuvre depuis le XVlllème siècle qui vise à ” ratio­naliser les problèmes posés à la pratique gouvernementale par les phénomènes pro­pres à un ensemble de vivants constitués en population “·

La biopolitique peut se comprendre comme un principe politique de mise en ordre de tous les domaines de la vie. l’assujettissement des corps et le contrôle des popula­tions. Elle s’appuie sur une intensification du corps, une problématisation de la santé et de ses conditions de fonctionnement ; il s’agit de nouvelles techniques pour maxi­maliser la vie… Les organismes appartiennent à la puissance publique : on nationa­lise les corps.

Notre vocabulaire a peut-être un temps de retard. Nous parlons de zones de réten­tion, d’hôpital psychiatrique, d’institut médico-pédagogique, de maison de retraite, de prison, pour le migrant, le fou, l’handicapé, le vieux, le délinquant, autant de mons­tres sociaux « nécessitant » des états d’exception. Mais peut-être nous faut-il consi­dérer de plus près ce qui amène Agamben à envisager « le camp », comme ce qui caractérise aujourd’hui, notre société, le camp étant le paradigme même de l’espace politique au moment où la politique devient biopolitique. On assiste à une animalisa­tion progressive de l’homme. Après avoir considéré l’animal comme un objet auquel il a fait subir de multiples sévices, après avoir abusé de lui au-delà des nécessités vitales, le piège se referme sur l’homme lui-même.

Voilà qui amène à d’autres considérations. Il devient impératif, pour le psychanalyste, de saisir à quelles forces obscures il ouvre la porte s’il quitte l’abri du signifiant comme étant l’alpha et l’oméga de sa pratique. Si l’on suit Foucault, « en Occident (au lieu que dans les sociétés dotées d’un art érotique, c’est l’intensification du plai­sir qui tend à désexualiser le corps), c’est cette codification du plaisir par les lois du sexe qui a donné lieu finalement à tout le dispositif de la sexualité. Et celui-ci nous fait croire que nous nous libérons quand nous décodons tout plaisir en terme de sexe enfin découvert. Alors qu’il faut tendre plutôt à une désexualisation, à une économie générale du plaisir qui ne soit pas sexuellement normée “·

 

Quelques textes :

 

Giorgio Agamben

  • La communauté qui vient, théorie de la singularité quelconque. Paris : Éditions du Seuil, 1990.
  • Moyens sans fins – Notes sur la politique, Paris, Payot Rivages, 1995
  • Homo Sacer 1, le pouvoir souverain et la vie nue, 1995. Paris : Éditions du Seuil, 1997. – État d’exception, Homo Sacer Il, 1, 2003.-Ce qui reste d’Auschwitz, Homo Sacer Ill,1998. Paris :Édi­ tions Payot et Rivage, 2003. Paris : Éditions du Seuil, 2003.

Pierre Dardot et Christian Laval

  • Commun, essai sur la révolution au XX Ie siècle, La découverte, 2014
  • Ce cauchemar qui n’en finit pas. Comment le néolibéralisme défait la démocratie, Paris, La Découverte, 2016.

Camille Lepetit

  • Les Zad,des espaces d’expérience et d’émancipation, Paris, L’unebévue éditeur coll. La menthe à l’eau,2018

Anne Querrien

  • « La propriété narrative », Multitudes n° 41

Michel Foucault

  • Naissance de la biopolitique, Cours au Collège de France 1978-1979, Hautes études Gallimard Seuil.

Starhawk

  • Rêver l’obscur, femmes,  magie et politique, préface Émilie Hache, postface Isabelle Stengers, éditions Cambourakis, collection Sorcières, Paris, 2015.
  • Parcours d’une altermondialiste, De Seattle aux Twin Towers éd. Les empêcheurs de penser en rond, 2004
  • Chroniques altermondialistes : tisser la toile du soulèvement global, éd. Cambourakis, mai 2016

Silvia  Federici

  • Caliban  et  la sorcière,  femmes,  corps,  et  accumulation  primitive,  Marseille Senonevero et Genève-Paris,Entremonde, 2014
  • Point zéro : Propagation de la révolution, salaire ménager, reproduction sociale, combat fémi­niste, éd. IXe, 2012.

Gilles Deleuze & Félix Guattari

  • L’anti-œdipe, et Mille plateaux, capitalisme et schizophrénie, I et Il, Paris, Minuit.
  • Qu’est-ce que la philosophie ? Paris Minuit,

Félix Guattari

  • Qu’est-ce que l’écosophie (textes réunis et présentés par Stéphane Nadaud), Éditions Lignes, 2014

Jacques Lacan

  • « Position de l’inconscient», Écrits, Paris, Seuil, 1966
  • D’une réforme dans son trou février 1969. Pas-tout Lacan, site elp.

Sigmund Freud

  • Pulsions et destins des pulsions
  • Malaise dans la civilisation

Isabelle Stengers

  • Penser avec Whitehead. Une libre et sauvage création de concepts, Paris, Le Seuil, « L’ordre philosophique », 2002.
  • avec Philippe Pignarre, La Sorcellerie capitaliste, Paris, La Découverte, 2005.
  • avec Didier Debaise Gestes spéculatifs, Dijon, Les presses du réel, 2015.

Serge Gutwirth, Isabelle Stengers

  • « Le droit à l’épreuve de la résurgence des commons », Revue juridique de l’environnement, 2016/2, p. 317.

Donna Haraway

  • “Savoirs situés”, traduction Denis Petit, in Manifeste cyborg et autres essais
  1. V. Despret, « En finir avec l’innocence. Dialogue avec Isabelle Stengers et Donna Haraway » in
  2. E. Dorlin et E. Rodriguez (eds.), Penser avec Donna Haraway, Paris, Presses Universitaires de France, 2012.
  3. E. Hache (ed.), De l’univers clos au monde infini, Paris, Éditions Dehors, 2014.

Sam Bourcier

  • Homo  lnc.orporated,  Le Triangle et la Licorne qui pète, Paris, éd.Cambourakis, sept. 2017

 

Inscriptions sur place à 9h.

Formation permanente 275€. À titre individuel 100€. Tarif réduit 50€
CLINIC ZONES 212 avenue du Maine, 75014 PARIS – cliniczones@wanadoo.fr
Direction et coordination : Anne Marie Ringenbach, Mayette Viltard.