Photo_Fond

Cartographies inédites. Deligny et Lacan : ‘mi-lieu’ ∩ ‘mi-dire’

Reading workshop


Next date

2 March 2024 - Paris

L’atelier de lecture animé par Verónica Diez pour Claroscuro invite :

– Samedi 2 mars : « Deligny après coup », par Annie Tardits

– Samedi 27 avril : «La imagen más allá de la representación, lo real más allá de lo simbólico. Una discusión entre Deligny y Lacan», par Marlon Miguel

 

All dates


  • 2 March 2024

    27 April 2024

Argument


Cartographies inédites. Deligny et Lacan : ‘mi-lieu’ ∩ ‘mi-dire’

 

Atelier de lecture animé
par Verónica Diez pour Claroscuro

§

Samedi 2 mars 15h (heure à Paris)

« Deligny après coup »

Annie Tardits

Le samedi 2 mars 2024 à 15 h Paris (8h am Costa Rica et Mexique, 11h am Argentine et Uruguay), nous accueillerons Annie Tardits. Elle a enseigné en l’École normale d’instituteurs, elle pratique la psychanalyse à Paris et inscrit son travail à l’École de psychanalyse Sigmund Freud.

 

Lien réunion Zoom :

https://udecr.zoom.us/j/82652650940?pwd=WlJrckhTWkhDaFYxaEZCRFhVOVNLUT09

ID réunion : 826 5265 0940

Code d’accès : 173108

 

Argument par Annie Tardits

Depuis plus de 50 ans, les chemins de Deligny, de l’asile d’Armentières et la Grande Cordée aux Cévennes, ont croisé les miens. Ces croisements ont fait rencontre avec « lui » : rencontres textuelles et filmiques, passées mais encore actuelles, aléatoires mais lestées d’une nécessité ; elles ont précédé, puis accompagné, la rencontre de l’analyse… en marge.

L’initiative de Verónica Diez et son invitation font occasion pour une nouvelle rencontre un peu surprenante : le lieu d’où elle me vient — un atelier de lecture à l’Elp —  a un effet d’après-coup que je n’avais pas anticipé. Il me porte à tenter de parler de cette « présence proche », jamais devenue objet d’une étude savante, pour faire entendre un chiasme dans mes lectures : lire Deligny avec Lacan, lire Lacan avec Deligny. Une autre approche de l’ « oxymore » ?

 

 

§

 

Samedi 27 avril 16h (heure à Paris)

«  L’image au-delà de la représentation, le réel au-delà du symbolique. Une discussion entre Deligny et Lacan »

Marlon Miguel

 

Le samedi 27 avril à 16h Paris (8h am Costa Rica et Mexique, 11h am Argentine et Uruguay), nous accueillerons Marlon Miguel, co-coordinateur du projet « Madness, Media, Milieus. Reconfiguring the Humanities in Postwar Europe » à la Bauhaus-Universität Weimar. Il est titulaire d’un double doctorat en beaux-arts (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis) et en philosophie (Université fédérale de Rio de Janeiro). Sa recherche doctorale a porté sur l’œuvre de Fernand Deligny et il est responsable de l’organisation et du classement des archives de Deligny conservées à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC). Ses recherches actuelles portent sur l’intersection entre la philosophie contemporaine, l’art, l’anthropologie et la psychiatrie. Il pratique également le cirque contemporain et fait de la recherche pratique sur le mouvement.

 

Lien Zoom réunion :

https://udecr.zoom.us/j/82222921894?pwd=eThSVlFaQkNFUm1tMXhOeXd6R1J5Zz09

ID réunion : 822 2292 1894

Code d’accès : 310892

 

Argument par Marlon Miguel

Fernand Deligny reprend directement de Jacques Lacan certaines catégories et problématiques, telles que celles du « symbolique » et du « réel ». Il insiste sur le fait que les enfants mutiques accueillis dans le Cévennes seraient immergés dans le réel.

Deligny évoque également la notion lacanienne de « réel » pour se référer à ce qui est en dehors du symbolique. Ce réel est ainsi compris comme ce qui résiste à l’emprise du symbolique et aux effets de sur-signification. Selon lui, l’idéologie dominante a un langage, et le réel est ce qui semble en rompre.

Dans cette présentation, je propose de voir de quelle manière Deligny renvoie la notion de « réel » à celle « d’image », et de quelle manière sa réflexion s’ancre dans une pratique à la fois clinique et artistique, qui s’oppose aux dangers de la représentation et de l’assimilation.

 

§

 

Bibliographie générale de l’atelier

Les œuvres de Deligny sont réunies dans Œuvres por Sandra Alvarez Toledo, Paris, L’arachnéen, 2007. Cartes et lignes d’erre. Traces du réseau de Fernand Deligny 1969-1979, Paris, L’arachnéen, 2013. Fernand Deligny, L’arachnéen et autres textes, L’arachnéen, 2008.

Perret Catherine: Le tacite, l’humain. Anthropologie politique de Fernand Deligny, Paris, Seuil, 2021.

Pouteyo M., Moreau Pierre, coll., Fernand Deligny et la philosophie : un étrange objet, Paris, ENS, 2021.

Tardits Annie, « Position(s) de Fernand Deligny », Essaim N°20, Paris, 2008.

Marlon Miguel, « Cartes, objets, installations : le problème de l’art dans la pensée et la pratique de Fernand Deligny », Revue La part de l’œil N° 33-34, Dossier Exposition, espace, cadre, Bruxelles, 2020.

Marlon Miguel, « Un monde d’archives, Fernand Deligny et les pratiques du langage expositif », Revue d’art contemporain Marges 25, Paris, Portail Revues.org, 2017.

Sur le site Cairn existent plusieurs articles sur Deligny. Radio France Culture a dans ses archives une émission consacrée à Deligny, de l’époque des Cévennes. Les trois films sont :  Le moindre geste (1971), Ce gamin-là (1975), À propos d’un film à faire (1989). Existe también un film sobre Deligny: Monsieur Deligny, vagabond efficace, de Richard Copans (2019).

 

§

 

Fréquence

Séances ouvertes au public et gratuites par zoom en français et espagnol

 

 

§

 

Directrice de Claroscuro : Ginette Barrantes. Comité éditorial : Annick Allaigre, M. Graciela Brescia, Daniel Fernández, Rocío Murillo Valverde. Éditeur responsable : Rubén Quepfert. Éditrice invitée : Verónica Diez.

 

§

 

Crédits de l’image :  Carte d’origine de la pratique de tracer. Recherches, Cahiers de l’immuable, Au défaut du langage, Paris, 1976.