Photo_Fond

Exercice de la psychanalyse avec Lacan (2)

Atelier/Forum


Fecha próxima

21 febrero 2022 - Nantes

Rimbaud dit :

« Donc le poète est vraiment voleur de feu. Il est chargé de l’humanité, des animaux même ; il devra sentir, palper, écouter ses inventions ; si ce qu’il rapporte de là-bas a forme, il donne forme ; si c’est informe, il donne de l’informe. Trouver une langue. » cité par Annie Le Brun, Soudain un bloc d’abîme, Sade. Folio, P.208

 

Les « impromptus » de Jacques Lacan recueillis, parmi ses analysants ou des analystes en contrôle avec lui, par Jean Allouch, forment une trame dont on tentera de mesurer la portée politique pour la psychanalyse.

Les gestes ou actes de Lacan, ses (ces) mots consignés où un silence s’entend après chaque mention, puis une discrète mise en scène, se retrouvent avec régularité dans les récits de cure d’analysants de Lacan publiés indépendamment ou dans des ouvrages collectifs.

Cette constance dans la répétition vient à l’encontre du fait de désigner le recueil des Impromptus comme un simple tas d’anecdotes. Bien plutôt, nous le considérerons aujourd’hui comme une tentative de saisie du style d’un analyste, avec une moindre charge interprétative et un détachement qui laisse au lecteur une liberté d’interprétation similaire à celle laissée par Lacan à ses analysants ou à ses interlocuteurs. Le geste d’Allouch se présente comme une ekphrasis, où l’acte de créer (Lacan) est montré en acte, (en abîme, en reflet) dans l’écriture performative du recueil ; d’où aussi notre insistance : « exercice » de la psychanalyse pour l’atelier lui-même et non description de la « pratique » de Lacan.

Au rebours d’une recherche de psychologie comme ce qui a pu orienter malheureusement certains ouvrages « historiques », le fil rouge semble celui donné par Lacan au début des Écrits : « le style est celui de l’homme à qui l’on s’adresse », soit, il n’est pas celui d’une personne (ni « l’homme » ne l’est donc). Il n’est pas sur le mode : « à chacun son style », idée qui laisserait à Lacan ses extravagances (admirées ou réprouvées) et autoriserait par ailleurs tous les petits arrangements personnels. Plutôt serait-t-il du côté du stylet tel que l’évoque Maurice Blanchot, le stylet qui entame son support. Le style serait-il, lui, ce qui entame forcément ce qui préexiste ? C’est notre hypothèse sur plusieurs plans pour ce qu’il en est de Lacan, psychanalyste, écrivain, homme public.

Nous nous proposons donc cette année de prendre la question du style de Lacan par son envers, non du côté d’une tentative de description du style au sens littéraire de ses écrits ou de ses séminaires, mais dans ce qui, de sa pointe, a marqué (dans le corps ?) ceux qui lui adressaient une demande. Nous choisissons ainsi le biais de l’entame, de ce qui hante ceux qui furent pris dans « l’adresse » à Jacques Lacan ; de l’âme somme toute de cette rumeur rapportée dans le recueil d’Allouch (âme au sens de l’âme d’un instrument à cordes).

Peut-être un enseignement nous sera-t-il donné dans la constatation d’une disjonction entre cette empreinte, entame, « enforme », et les théorisations variées des « analystes lacaniens » qui se sont exprimés ? Un éclairage sur la distinction du signifiant et de la lettre ?

Les participants de l’atelier pourront choisir les textes de récits de cure ou de contrôle avec Lacan qu’ils souhaitent. Nous attendons une lecture soignée de ces textes à la fois bienveillante et critique (l’un peut-il aller sans l’autre ?), stylet à la main. Quelques livres déjà connus sont proposés à titre indicatif.

Bibliographie initiale.

Lacan/Jean Allouch – Les impromptus de Lacan. 543 bons mots recueillis par Jean Allouch. Paris, Fayard, Mille et une nuits, 2009.
Jacques Lacan, Séminaire livre XVIII. D’un discours qui ne serait pas du semblant.
Jean Allouch, Lettre pour lettre. Paris, Epel, 2021.
Maurice Blanchot, L’entretien infini, Paris, Gallimard, 1969.
La scène lacanienne et son cercle magique, Paris, Epel, 2017.
Jean-Guy Godin, Jacques Lacan, 5 rue de Lille, Paris, Le Seuil, 1990.
Gérard Haddad, Le jour où Lacan m’a adopté. Récit. Paris, Grasset, 2002.
Pierre Rey, Une saison chez Lacan, Paris, Robert Laffont, 1989.
Betty Milan, Pourquoi Lacan. Toulouse, Éres, 2021.
Élisabeth Geblesco, Un amour de transfert. Journal de mon contrôle avec Lacan (1974-1981). Paris, Epel, 2008.
Luis Izcovich (sous la direction de) La pratique de Lacan, www.editions-stilus.com 2020.
Catherine Millot, La vie avec Lacan, Paris, Gallimard, 2016.
Alain Didier-Weill, Quartier Lacan, Paris, Champ Flammarion, 2001.
George-Henri Melenotte, L’insistance de la lettre chez Lacan. Paris, Epel, 2021.
Laurie Laufer, (réunies et présentées par) Lettres à Lacan Paris, Marchaisse, 2018.
Ornicar ? Lacan Redivivus. Paris, Navarin éditeur. 2021.

Agenda des réunions

Les deux années successives de restrictions des réunions publiques ont modifié la pratique de l’atelier à Nantes. L’an passé des réunions hebdomadaires par un biais électronique ont permis de produire un autre lieu, fictif certes, mais dont on ne peut que constater l’existence non moindre. La présence en son sein de personnes étrangères à la région de même que son côté inattendu, inespéré, ont contribué à faire exister ce lieu comme tel.

Aujourd’hui, la possibilité et le désir de se réunir sur place requièrent d’inventer autre chose. Nous proposons la coexistence des deux lieux. L’atelier retrouve sa base bimensuelle à Nantes et une troisième semaine la réunion se fera par Zoom. Les fonctions de ces deux réunions devraient se définir d’elles-mêmes, « caminando ».

 

 Les réunions de l’atelier à Nantes auront lieu à 20 h30,

42 rue des Hauts-Pavés, salle A,

les lundis :

29 novembre, 13 décembre 2021, 10 et 24 janvier 2022, 21 février, 7 et 21 mars,

4 et 25 avril, 9 et 23 mai, 13 et 27 juin

 

Les réunions par Zoom à 20 h 30

les lundis :

22 novembre 2021, 17 janvier 2022, 28 février, 28 mars, 2 mai

et le jeudi 2 juin

 

Pour participer à la réunion sur Zoom demander le lien à l’adresse elp.nantes44@gmail.com 

Site web ecole-lacanienne.net et divernantes.net

Image : Paul Klee. Musée de Bern (Suisse)

Todas las fechas


  • 22 noviembre 2021

    29 noviembre 2021

    13 deciembre 2021

    10 enero 2022

    17 enero 2022

    24 enero 2022

    21 febrero 2022

  • 28 febrero 2022

    7 marzo 2022

    21 marzo 2022

    28 marzo 2022

    4 abril 2022

    25 abril 2022

  • 2 mayo 2022

    9 mayo 2022

    23 mayo 2022

    2 junio 2022

    13 junio 2022

    27 junio 2022