Photo_Fond

“Quand dire, c’est vraiment faire”. Des histoires de fous et d’anormaux, suite

Atelier de LECTURES PLURIELLES


Fecha próxima

26 noviembre 2021 - Paris

Vivre avec le trouble.
Donna Haraway, 2020.

Élargir sa pratique, élargir son pénis, travailler son cul comme on travaille son texte.
Guillaume Dustan, Oeuvres complètes, Tome 2 , Ed. P.O.L. 2021.

Nous entrons dans le temps où les minoritaires du monde commencent à s’organiser
contre les pouvoirs qui les dominent et contre toutes les orthodoxies.
Félix Guattari.

Revue Recherches (Trois Milliards de Pervers), mars 1973. Cité par Beatriz Preciado en 2004 :
Notes pour une politique des anormaux, Revue Multitudes, 2003.

https://www.cairn.info/revue-multitudes-2003-2-page-17.htm

 

Collectif Ouppps !, à Paris,
vendredi 17 septembre 2021,
15h-17h

 

L’ATELIER  2022

            Atelier de lectures plurielles et de tricotage autour de problématiques contemporaines et de nouvelles histoires de fous et d’anormaux, à partir des questions et impasses que font rencontrer pratique de la psychanalyse, folie, actuelles injonctions et injections signifiantes, affolements intimes des corps réels dans le social.

Les premières séances de la saison 2021-22 ouvrent des questions sur l’invention du corps trans réfléchie à travers le prisme des cantiques et formules de la sexuation telles que Lacan les écrit en juillet 1972, (Réf. L’Etourdit, version Scilicet n°4, Seuil).

En septembre, il sera question de Tangerine, de Sean Baker, 2015 :

https://www.youtube.com/watch?v=MEVuXWEBAP8

Nous verrons ensuite comment la notion de bord, de littoral (Lituraterre), non de frontière, permet d’articuler des registres radicalement hétérogènes, sans la moindre correspondance binaire. Le réel est le tissu même et cette fonction du bord se laisse sans forcer le trait tirer du côté de la lettre, de la singularité de cette lettre en son versant réel, qui présentifie le bord de l’absence, l’inexistence de l’Autre. Support, moule en négatif, trace, la lettre devient l’indice de ce bord. Que l’énonciation en vienne à se réduire à un point d’énoncé, cela nous mène à l’orée d’un acte psychanalytique, éclairé au demeurant.

 De Donna Haraway, nous glanerons de-ci de-là quelques extraits avec Le manifeste des espèces compagnes, Chiens, humains et autres partenaires, ou Vivre avec le trouble, c’est entrer dans un monde étrange – le nôtre – où le temps, sorti de ses gonds, se retrouve ballotté dans un tourbillon de rencontres multispécifiques, d’appropriations violentes, de créations collectives sur fond de désastres climatiques. Un monde où les pensées émanent de symbiotes à corps multiples, visqueux et tentaculaires. Où la Terre est animée de forces aussi puissantes que terrifiantes. Où l’humain, décomposé en humus, composte avec les autres espèces. (4è de couverture, réf. ci-dessous).

La méthodologie spécifique de l’atelier implique pour y participer d’y mettre du sien, de sa parole, en corps, dans l’immédiateté fragile de chaque séance : cet enjeu objecte de fait actuellement à une participation régulière à distance, via zoom ou tout autre outil internet de “communication”.

Image : Chthulucène

Todas las fechas


  • 17 septiembre 2021

    26 noviembre 2021

    21 enero 2022

  • 18 marzo 2022

    20 mayo 2022

    17 junio 2022

Argumento


Le collectif OUPPPS ! Ouvroir de Psychanalyse, Performance, (Im) Pertinence (du) politique, Sophistique, s’est créé de juin à octobre 2016 avec les participants de l’atelier Lacan et la sophistique, dans la continuité des recherches précédentes.

Ce dispositif d’ouvroir offre une plate-forme de recherche collective d’échanges, à partir de situations et pratiques en collectif et de quelques questions simples : de quoi parle-t-on quand on dit parler ? Comment agit la 3è dimension, performative et performante, du langage ? L’acte psychanalytique ? Qu’est-ce que dire ? Le dire est autre chose que le parler. Le savoir de l’acte. Le savoir de lalangue. Ne dit-on pas : parler pour ne rien dire ? Je ne vous le fais pas dire !

Chacun peut venir avec son tricot et son propre fil de travail, aucun savoir préalable n’est requis.

 

Lectures plurielles encore posées sur l’établi :

 

– AJARI Norman : La dignité ou la mort, Éthique et politique de la race. La Découverte, Paris, 2019.
– ALLOUCH Jean :  L’altérité littérale, postface à Lettre pour lettre,  rééd. EPEL, Paris, 2021.
– BARAD Karen : A la rencontre de l’univers, La physique quantique et l’enchevêtrement matière-signification. Tome 1. L’affaire Copenhague. Traduit par D.Petit. L’unebévue. Coll. Cahiers de l’Unebévue, Paris, mars 2020.
– BAKER Sean : Tangerine, 2015, film, ARP sélection.
– CASSIN Barbara : Quand dire, c’est vraiment faire. Fayard, coll. Ouvertures, Paris, 2018.
et avec MATIEU Maurice : Voir Hélène en toute femme, Ed. Les Empêcheurs de penser en rond, Paris, 2000.
– Cantiques lacaniens de la sexuation, par Bernard THIS, Le Coq-Héron, n°62, pp.3-57, imp. J. Dupont, Paris, 1975.
– DESPRET Vinciane : Habiter en oiseau. Actes Sud, Paris, octobre 2019.
et Autobiographie d’un poulpe et autres récits d’anticipation. Actes Sud, Paris, avril 2021.
– DUSTAN Guillaume : Œuvres II, sous la direction de Thomas Clerc, éditions P.O.L, Paris, 2021.
– FEDERICI Sylvia : Une guerre mondiale contre les femmes. Des chasses aux sorcières au féminicide, La Fabrique Ed., février 2021, Paris.
Et Par-delà les frontières du corps, Ed. Divergences, Paris, 2020.
– FERDINAND Malcolm : Une écologie décoloniale, coll. Anthropocène, Seuil, Paris, 2019.
– GUATTARI Felix and Co : Trois Milliards de Pervers. Grande Encyclopédie des homosexualités. Revue Recherches, n°12, Paris, mars 1973.
– HARAWAY Donna : Le manifeste des espèces de compagnie, Chiens, humains et autres partenaires,
Terra cognita, Ed. De l’Eclat, sept. 2010.
Rééd. mai 2021 sous le titre Le manifeste des espèces compagnes, Ed. Climats.
Et Vivre avec le trouble, Ed. des mondes à faire, avril 2020, trad. V. Garcia, (parution originale USA, D.U.P. 2016).
– KOHN Eduardo : Comment pensent les forêts,. Trad. G.Delaplace, Ed. Z/S Zones sensibles, Paris, 2017.
– LACAN Jacques : D’un discours qui ne serait pas du semblant, Séminaire inédit, 1971 (sur le site de l’Elp).
– LACAN Jacques : L’Etourdit,  Scilicet n°4, pp. 5-52, Seuil, Paris, 1972.
– LEXIE : à découvrir sur son compte instagram @aggressively_trans
Et aux Ed. Marabout, fév. 2021 : Lexie, Une histoire de genres.
– PEIRCE Charles S. : Écrits sur le signe. (trad. G. Deledalle), coll. L’ordre philosophique, Paris, Seuil, 1978.
Et Textes anti-cartésiens (trad. J. Chenu), Paris, Aubier, 1984.
– RONELL Avital : Telephone book, technologie, schizophrénie et langue électrique. Bayard, 2006. Extraits sur idixa.net, par exemple : La connexion téléphonique est faite pour s’ouvrir à l’impropre
– STENGERS Isabelle : Activer les possibles. Ed. Esperluète, coll. Orbe, Namur, 2018.
Et : Réactiver le sens commun, Lecture de Whitehead en temps de débâcle. La Découverte, Paris, 2020.
– TSING Anna, Le champignon de la fin du monde. La Découv., Coll. Les Empêcheurs de penser en rond, 2017.
– WADE Simeon : Foucault en Californie, un récit inédit. Trad. Gaëtan Thomas, préf. Heather Dundas. La Découverte, coll. Zones, fév 2021. L’entretien entre Simeon Wade et est initialement paru sous le titre Michel Foucault in Death Valley : a Boom Interview with Simeon Wade, le 10 sept 2017, Boom California : https://boomcalifornia.org/2017/09/10/michel-foucault-in-death-valley-a-boom-interview-with-simeon-wade/
– ZIGA Itziar, Devenir chienne, Devenir perra, Espagne, 2009. Trad. fr. Collections Sorcières, Ed. Cambourakis, Paris, 2020.

Image : Chthulucène

INFORMACIONES COMPLEMENTARIAS


Lieu : Paris 15è. Contact pour participer : Cat Alcouloumbré, tél. 06 25 89 34 21  –  alcoul@free.fr